Philosophie de l’école

L’école parentale « Les Auto’Mômes », avant toute autre proposition pédagogique, a pour objectif prioritaire de faire en sorte que les enfants y soient heureux et épanouis…. puisque c’est une des conditions indispensables à leur enthousiasme pour apprendre et grandir.

En tant qu’établissement scolaire, notre école a bien entendu aussi pour objectif de permettre aux enfants d’acquérir les savoirs et les savoir-faire nécessaires à la poursuite d’études secondaires, à l’apprentissage tout au long de leur vie, et à l’acquisition des responsabilités inhérentes à la vie d’adulte et à la vie sociale.

Pour ce faire, l’enjeu consiste à mettre à la disposition des enfants un environnement propice à leur développement, au déploiement de leurs projets, et à l’épanouissement de leurs potentiels.

À l’école « Les Auto’mômes », les enfants se développent dans une ambiance de coopération, d’entraide, de partage et de respect, au travers d’activités intellectuelles, artistiques, physiques, manuelles, sociales, etc.

L’école ne s’appuie sur aucune pédagogie en particulier, mais elle emprunte aux pédagogies existantes le nécessaire pour que les enfants acquièrent la maîtrisent des principaux langages (écrit, oral, mathématiques, artistique) et s’acheminent vers la maîtrise du socle commun des connaissances à 16 ans.

L’approche pédagogique de l’école « Les Auto’mômes » repose sur 6 piliers fondamentaux :

  1. Une classe unique, des enfants d’âges variés
  2. Une pédagogie basée sur le respect du rythme de l’enfant et sur les Apprentissages Autonomes
  3. La place de l’adulte : celle d’un facilitateur
  4. Une priorité : l’apprentissage du « Vivre Ensemble »
  5. Un environnement riche et ouvert sur le monde
  6. Un lien fort à la Nature.

1- Une classe unique, des enfants d’âges variés

La mixité des âges offre aux enfants la possibilité d’apprendre par observation, par imitation et par transmission. Elle leur permet d’établir une relation d’entraide et de solidarité. Elle leur permet également d’appréhender les rouages des relations sociales de façon beaucoup plus riche, à travers les échanges, la cohésion, le plaisir de partager, l’entraide et la coopération, le respect de la différence, l’apprentissage du « vivre ensemble »… Et enfin, elle permet aux enfants de développer l’empathie, la compassion, la serviabilité, le sentiment de responsabilité, la confiance en soi, la créativité,etc.

2- Une pédagogie basée sur le respect du rythme de l’enfant et sur les apprentissages Autonomes

Respect du rythme et des besoins de chaque enfant

Les enfants apprennent de façon naturelle, avancent dans les différents apprentissages à leur manière et à un rythme qui leur est propre. Nous choisissons de respecter cela, car en effet nous avons confiance dans l’élan naturel des enfants à aller vers les apprentissages (le langage écrit, les mathématiques, le repérage dans l’espace et dans le temps, etc.), tant que cet élan est soutenu et que les enfants disposent autour d’eux :

  • D’outils adaptés à l’acquisition des connaissances,
  • De référents pédagogiques respectueux et attentifs qui savent leur témoigner cette confiance dont ils ont besoin,
  • D’un cadre et d’un environnement assurant liberté et sécurité

 

Apprentissages Autonomes

L’être humain apprend naturellement, partout, et tout le temps.

Son cerveau s’adapte aux situations et aux environnements. Si nous leur mettons à disposition un environnement riche, de qualité, positif et sécurisé, les enfants deviennent des chercheurs, des explorateurs… et posent les bornes de leur chemin éducatif ! C’est à travers leur curiosité et leur enthousiasme qu’ils suivent leurs passions et leurs intérêts !

À l’école « Les Auto’Mômes, les enfants s’orientent vers ce qui les intéresse… et consacrent le temps nécessaire à l’aboutissement de leurs « projets ».L’aménagement d’activités dirigées, 1 à 2 heures par jour, libres de choix leur permet d’accéder à l’ensemble des domaines de connaissances et de compétences dans un cadre plus formel.

L’essentiel du travail de l’adulte consiste à faciliter l’accès aux connaissances. Les apprentissages de la lecture, de l’écriture, des maths peuvent être abordés au travers d’activités formelles mais également au travers de multiples activités informelles comme créer un spectacle, suivre une recette de cuisine, etc.

L’équipe pédagogique s’attache à traduire les notions abordées, apprises et intégrées, formelles et informelles, dans un langage académique, de manière à faciliter une éventuelle transition vers un autre établissement scolaire plus traditionnel mais surtout dans le but de soutenir les contrôles de l’éducation nationale.

 

L’importance du jeu

L’être humain est biologiquement prédisposé à jouer. Le jeu est même le vecteur principal d’apprentissage chez les enfants. En jouant, les enfants imitent le monde qui les entoure et développent leur sens de l’initiative, leur adresse corporelle et leur lien social. Ils apprennent aussi à gérer leurs émotions, à coopérer, à résoudre des problèmes, etc.

3- La place de l’adulte : celle d’un facilitateur

Chaque adulte participant à la vie de l’école a pleinement confiance dans les aptitudes naturelles des enfants à aller vers les apprentissages qui leur sont nécessaires. Ils offrent leur présence, leurs compétences et leur soutien aux enfants, en les accompagnant dans leurs projets et en leur permettant d’aller au bout de ce qu’il souhaite apprendre. Ils fournissent aux enfants les outils pour se poser les bonnes questions, faire des expériences, trouver les ressources pour enrichir leurs connaissances etc…

Les règles de vie de l’école sont définies et acceptées par le groupe (enfants et adultes) pour garantir la sécurité physique, morale et affective de tous.

4- Une priorité : l’apprentissage du « Vivre Ensemble »

Nous sommes convaincus que les enfants sont capables de faire des choix constructifs pour eux-mêmes et pour le collectif. En plus d’être moteurs de leurs apprentissages, les enfants sont aussi acteurs de l’organisation et de la vie de l’école : Ils participent à l’ensemble des missions nécessaires à son bon fonctionnement  (rédaction des « règles de vie à l’école », animation des réunions, rangement, ménage, inventaires, etc). Quotidiennement, un point est fait sur les projets en cours et à venir, des décisions sont prises concernant l’école : résolution des conflits, rappel et modifications si besoin des règles de vie, aménagement des locaux, mise en place des sorties, des interventions, des événements, etc.

Les enfants apprennent ainsi à vivre au sein d’un groupe de personnes, toutes impliquées dans un projet commun, comme ce sera le cas dans leur future vie d’adulte (dans le cadre de la famille, d’une entreprise, etc.). C’est à travers cet apprentissage du « vivre ensemble » qu’ils prennent petit à petit conscience de la responsabilité de chacun pour faire vivre le collectif et qu’ils développent l’esprit critique, l’autonomie, l’empathie et la confiance en eux.

L’implication dans la vie de l’école comme dans la gestion des conflits permet aux enfants de s’exercer à prendre la parole, à argumenter leurs idées, à confronter leurs opinions, à s’écouter mutuellement, à assumer les conséquences de leurs actes et à faire concilier leurs envies et leur choix avec les choix de la communauté.

Les enfants, les mandatés pédagogiques et le collectif constituent un système vivant, veillant à établir et maintenir un cadre de vie qui préserve et encourage la curiosité et l’autonomie d’apprentissage en vue d’acquérir les compétence et savoirs utiles, dont les compétences du socle commun font parties. Conçue comme une école ouverte, les parents participent à la vie de l’école, en proposant des ateliers, en support des mandatés pédagogique, en réalisant des temps de garde et plus généralement via le travail bénévole au sein du collectif qui gère l’école.

5- Un environnement riche et ouvert sur le monde

À l’école « Les Auto’mômes », nous aimerions favoriser l’ouverture culturelle des enfants et encourager les liens avec le tissu social local : Côtoyer des personnes de tous âges et de tous profils , parents, intervenants extérieurs, personnes âgées, artistes, artisans, etc.  qui peuvent venir partager dans une cadre sécurisant leurs connaissances, leurs compétences, leur savoir-faire… ou simplement leur histoire !

L’école s’ouvre vers l’extérieur à travers les sorties et visites pédagogiques, les rencontres avec des professionnels, l’accueil de visiteurs. Les échanges avec d’autres écoles et d’autres enfants en France et à l’étranger (échange de lettres, correspondances par emails/vidéos…) est vivement souhaité!

6- Un lien fort à la Nature

Etre en connexion avec la nature favorise le développement de l’imagination, de la créativité, de l’autonomie. C’est pourquoi l’environnement extérieur de l’école a une importance capitale et fait partie intégrante du projet : l’accès à la nature est possible quel que soit le temps.

La mise en place d’un jardin potager, d’une aire de compostage, et d’une démarche zero déchet est un objectif important.

Enfin, les sorties « découvertes dans la nature », permettront aux enfants d’explorer sa richesse et d’en apprécier les cycles.